A N D R O S

&

l' origin du nom de famille

MANSOLA  

 

 

Le 'Kastro' qui faisait partie du rempart vénitien , vigilant toujours du trafic naval qui entrait le vieux port ("Paraporti') ; le symbole de l’île de Andros

 

 

 

 

Andros est située sur le point le plus étroite de la Mer Egée , le centre des voies commerciales du monde des Hellènes. l a joué un rôle stratégique comme base navale dans la région  

 

 

Histoire du nom de famille

Notre nom de famille MANSOLA est provenu probablement d’Italie après les mots italiens MANO (la main) et SOLE (le soleil), MANO (al) SOLE ( les mains au soleil ) alors, les ouvriers, ceux qui travaillent au soleil, les maçons . Il y un type de marteau appelé Mazola et un terme du latin pour presque la même chose MASS- EULUM (le marteau lourd) un outil très populaire pour les maçons de cette époque. À présent la majorité de gens avec un nom semblable, MAZOLA, d'origine italienne, se trouvent  dans les archives de Sicile depuis 1700 après Jésus-Christ. Une marque du commerce de l'huile d' olive Mazola est très commune aux supermarchés européens d'aujourd'hui. Il semble quand même possible que avant cet nom était attribué , ceux gens qui se trouvaient dans la région de l’Italie sont descendus des montagnes de Jura en France. 
Il apportent avec eux le nom de leur ancien foyer du village de LAMOURA, aujourd’hui en France , canton de Saint – Claude de Franche-Compté, , 35 km au nord-ouest de Genève , près de la frontière franco-suisse. L’endroit de leur installation finale en Grèce est nommé LAMYRA , dont le ‘Y’ grec était prononcé comme l’ ‘U’, en grec moderne, qui était quand même l’équivalent d’un ‘OU’ à l’ancienne. Alors LAMOURA et LAMYRA sont tout à fait tout près l’un de l’autre. Il est difficile de tracer les origines des mots à un temps très antérieur. On peut seulement dire que le mot Lamoura est à présent utilisé comme un nom de femme avec la signification de la ‘source’ dans les langues d’origine Celtique. Il parait que ce mot indique la région des sources qui jaillissent au grand nombre ; c’est le cas avec LAMYRA en Grèce, berceau grec du nom MANSOLA.

 

L'histoire de la famille commence avec les Vénitiens qui occupent la plupart des Îles ioniennes et de la mer Égée. Marino Dandolo était le gouverneur qui prit l'île sous son command  . Les gens de la famille Mansola travaillaient dans la marine Vénitienne comme ouvriers pour créer des lotissements et des fortifications sur les Îles. Quand Venise a perdu son influence et la Turquie a envahi les îles, il y avait des escarmouches quotidiennes contre les Turcs avec la population chretien. Durant le 1770 il y avait une révolte contre la Turquie sur la terre métropolitaine et les îles  de la mer Égée avec l’aide de Russes se revoltent . A la fin de la guerre il y avait une  traité humiliante pour les Turcs mais qui a quand même laissé les grecs hors de toute protection pour faire face à la vengeance turque. Un membre de la famille Mansola était pendu. Le reste de la famille a fui vers l'ouest et a habité la côte de la mer du territoire Arcadien du Péloponnèse, connue comme Astros.

Plusieurs d’eux sont restés là, autres sont allés à la grande ville la plus proche , de Tripolis, la ville capitale de Péloponnèse et à présent une source importante de notre nom en Grèce. Pendant la révolution d'Indépendance contre les Turcs il y avait un instituteur nommé DROSOS MANSOLAS qui a participé sur la  Déclaration d'Indépendance de Grèce en 1/1/1822 à Epidavros, comme un des premiers membres du parlement grec. Son nom est commémoré aujourd’hui dans la liste de ' Pères de la Nation'. Plus tard il devient Ministre de l’éducation Nationale et il paraît dans la triade du mouvement du 3me Septembre qui demandait la constitution par le roi Otto - premier roi de la Grèce libre

En 1830 quelques membres de la famille Mansola sont de retour à l'ANDROS libre et ils se sont installés dans  la vallée de Messaria , puis montés jusqu' à les pentes des collines les plus proches qui ont assez d'eau pour favoriser l’irrigation. Un village dans cette région ou les sources d’eaux et les arbres de fruits prolifèrent est connu comme LAMYRA. Notre famille est provenue de cette branche.

 

ANDROS : L' histoire de l'île

Andros a été habité depuis 3000 avant Jésus-Christ. Autour 1500 avant Jésus-Christ le Pelasgéens ( les hommes du pelage) une course d'insulaires, la première couche de la nation grecque habite l’île. Le chef des premiers habitants a été appelé ARA(N)DOS dont le nom a été développé finalement à ANDROS. Avant Jésus-Christ le Crétois ont conquis la Mer Égée sous un chef connu comme Andros en 1200, il était installe sur l’île et probablement l’a donne son nom. Une autre explication est que le frère de Roi Minos de Crète, Radamanthes a donné l'île comme un cadeau au souverain Andréas d' Evrimachos. Plus tard le nom Andréas est devenu Andreos et finallement Andros. (Note: Dans les grecs moderns Andreios et Andras signifie  ‘L'homme de courage’, alors Andros était un terme qui qualifiait un homme courageux ou un chef).

Plus tard l’ île a été donné le nom Hydrousa (Hydor =l'  Eau ,en grec ) dû à la prolifération des sources et de la végétation. Son niveau souterrain  est lié avec le grand Euvoia,  l’ île plus proche au nord dont la neige qui fond sur les montagnes traverse en dessous du fond de lan mer et sort sur Andros. C'est pourquoi Andros est différent des autres îles de la mer Égée habituellement secs. Le nom Gavros a aussi été attribué une fois à l'île ou à une petite région habitée sur lui. À présent le nom du cet endroit reste Gavrion attribué au port ancien de cette colonie de gens qui existe aujourd’hui . 

La race ionienne des grecs qui habitaient sur la côte de l’Asie Mineur, a envahi l'île 1000 avant Jésus-Christ. Les ruines trouvées des temps Géométriques ont été localisées dans la région de Zagora. Une porte semblable à celle des Lions trouvés à Micynae a été découverte aussi sur l'île . Les Ioniens ont fait de cette île une forte base navale et comme la population se  développe , les Andriotes ont colonisé Chalkidiki, dans la Makedonia (Macédoine) sur la côte au Nord de la Grèce. Ensuite ils colonisent Stagira la ville de la mère ville d'Aristote. La plupart des ruines de la période helléniques ont été trouvé à Palaiopolis qui a  prospéré entre 700-200 BC 

Le Dieu ancien de Dionysos a été sélectionné comme le protecteur de l'île qui combine la vie dans le vert, les arbres et le vin. Le premier signe écrit découvert dans Palaiopolis est daté antérieurement de 700 BC 

Environs  500 avant Jésus-Christ l'île été envahie par les Perses qui ont dominé la région d'Asie Minore mais ont été chassés à leur tour par la Démocratie Athénienne et Themistocles plus tard. Andros est devenu un membre de l'Alliance Navale Athénienne qui tient une place clé au milieu de la Mer Égée. Cependant, dû à sa richesse locale l'île était lourdement taxé et cependant a essayé de se déplacer au côté Spartiate mais il est bientôt revenu à l'influence Athénienne après la restitution de la Démocratie Athénienne. 

 

La Statue d’Artémis : Musée archéologique de Andros

Avant Jésus-Christ les Romains ont rencontrés la résistance des Andriotes en 200. Ils ont ruiné l'île, exilé les habitants et offert l'Andros épuisé à Attalos qui a permis plus tard à quelques familles de revenir  

Dans les Moyen Age le Neoplatonic philosophe Proklos il était là comme instituteur et Michael Psellos a fondé une Académie pendant la période byzantine. Dans cette période Andros devient connu comme un producteur de fil de soie qui a fourni la plupart des grandes villes de l'Empire Byzantin aussi qu' un centre de commerce et coutumes responsable pour le Cyclades. Attaqué par les pirates des Sarrasins dans 826 a été sauvé par la flotte byzantine qui a mis une forte protection sur l'île  désormais

Après Jésus-Christ les Vénitiens sous Marino Dandolo ont occupé pendant la 1ère Croisade en 1204 et la plupart des îles d' Égée et Andros sont venus sous le gouverneur Marco Sanudo  qui a construit la forteresse existante (Kastro) , le symbole de l’ île, et autres fortifications navales. Dès 1384 le gouverneur était Pedro Zeno mais n'était pas capable de sauver l'île des nouvelles attaques des pirate. Le dernier souverain du Venise Giovanni Francesco Somarita a été renversé par les Andriotes .  Andros a été envahi par le pirate Turc - Algérien Hureydin Barbarossa en 1566, 100 années après la chute de l'Empire byzantin.

Sur les guerres Turc -russes entre 1768-1774 Andros joint le mouvement anti-Turcs pour faire face à une période de vengeance et destruction. Quand même , plus tard , Il est  développé à un centre de la navigation naval parce que le traité de la paix à la fin du cet conflit perdu pour la Turquie précise que les  bateaux sont permis à naviguer librement , sous un drapeau russe. Beaucoup des grecs ont levé ce drapeau et allongé leurs parcours de navigation partout dans la Méditerrané . Andros a cependant prospéré comme pays navale et possède officiellement , en 1813: 40 voiliers de capacité totale de 2800 tonnes, 400 marins, 800 canons et il est été considérée comme le 5e plus riche des 26 ports du pays.

Comme la navigation a permis aux esprits de développer , bientôt les Andriotes jointent les forces du soulèvement de l’ Indépendance de la Grèce contre la Turquie. Quelques 30 membres de la première organisation secrète pour la révolution connue comme Filiki Etaireia (en grec : l' Association Amicale ) viennent d'Andros. En réalité il s’agit d’une révolte des états des Balkans organise par les grecs de la Russie,militaires et commerçants, qui commence en Roumanie et Moldavie.

En Mai 1821 le prêtre et philosophe Theofilos Kairis est le chef des insurgés locaux contre les Turcs qui finalement attachent Andros à la Grèce. L'île a contribué avec les bateaux, les hommes et l'argent des monastères et armateurs. Kairis était l'enfant spirituel le plus considérable d'Andros. Il a été chassé plus tard par l’Eglise pour ses vues sociales mais il est considéré aujourd'hui comme un des philosophes , le plus important des temps meta - révolutionnaires. Sa statue se trouve sur la place qui porte son nom dans le centre de Chora, la ville capitale. 

Le vieux port de ' Paraporti' , port principal à cette époque, pendant la révolution grecque

Dû à son emplacement la plupart d'hommes ont été impliqués avec la mer et la flotte commerciale, une tradition qui a mis la base financiére de la Grèce, bien suivi par l'île de l'est proche de Chios également. En 1927 Andros était le deuxième port en Grèce sur le nombre des immatriculations des bateaux  . Il y a beaucoup des armateurs Andriotes avec plusieurs bateaux qui traversent le monde entier sous les drapeaux  differents . Après la 2e guerre mondiale la plupart d’eux se déplacent avec leurs bureaux à Athènes et en Angleterre. L' île reste économiquement autonome et riche, à cause des plusieurs des Andriotes qui sont embossés dans cette flotte , mais l’ île devient peu à peu moins peuplé .  Après les années 80 , la rapidité des ‘ferry’s entre le port d’est d’Athènes Rafina et Gavrion permettent aux Athéniens de chercher sur Andros des nouveaux endroits pour leurs vacances, pas loin de la Capitale. 

 

Le 'Kastro' vénitien adopté comme le symbole le plus caractéristique de l’île

 

 

Son petit pond en arc se pose longtemps contre les vagues farouches

 

 

Le 'Kastro' de l'aube

 

 

Devant le 'Kastro' la statue du 'Marin inconnu' ,à son retour au foyer, symbolise la vie traditionnelle de 90% des habitants qui gagnaient leur vie sur les mers de partout dans le monde

 

 

BATSI . Un port sur la côte Ouest très important pour le transport naval d’aujourd’hui

 

La petite église de 'Agia Thalassini' (La Sainte de Mers) sur le vieux port de 'Paraporti'  ('Plakoura') ,la protectrice des marins 

 

 

La ville de Andros 'Chora' vue des collines au Nord

Un thème favoris de peinture 

pour notre père Nikolaos Mansolas

 

Return to the Home Page